La bataille climatique mondiale est engagée

Par Gilles Luneau

GlobalCOP21

Le 18/01/2016, initialement publié le 12/12/2015 dans Global magazine

Le 12 décembre 2015 entrera certainement dans les livres d’histoires du monde entier comme le jour de l’Accord universel sur le climat. La COP21, sommet de l’ONU sur le climat qui s’est tenu du 30 novembre au 13 décembre à Paris-Le Bourget a uni les pays du monde entier sur le constat de l’empreinte humaine sur le réchauffement climatique et sur l’urgence à agir pour le contenir tous ensemble, avec un minimum de solidarité internationale. L’accord ouvre les voies de mutation des modes de vie terriens. Lire la suite

« Migrer avec dignité »

Par Geneviève De Lacour

 DSC_3502

Dina Ionesco est chercheuse à l’Organisation internationale des migrations

Publié le 09/12/2015

Pour que les réfugiés climatiques puissent migrer avec dignité. Cette phrase résume l’âme de l’initiative Nansen. Une initiative lancée en 2012 par la Norvège et la Suisse pour protéger le nombre croissant de réfugiés climatiques, qui n’ont pas encore de reconnaissance formelle.

« On a longtemps pensé que c’était un risque lointain. Or, aujourd’hui nous savons que c’est déjà une réalité,» a déclaré Nicolas Hulot à la COP21 au Bourget. Le nombre de réfugiés climatiques est estimé à 26 millions par an et pourrait s’élever à 250 millions d’ici 2100. Lire la suite

Les peuples premiers entrent dans la négociation

Par Dominique Martin-Ferrari

premiersPublié le 29/11/2015

Les 26 et 27 Novembre derniers, avant l’ouverture de la COP, se sont réunis à l’UNESCO, les Peuples Premiers de la Terre.

Une vie aux limites de l’extrême

La plupart des peuples autochtones vit au sein, ou en limite d’environnements vulnérables. Ils ne sont pas seulement victimes du changement climatique mondial, (fonte des glaces, événements climatiques extrêmes, montée des eaux…), mais sont aussi tenus à l’écart des processus de décision qui parfois menacent directement leur survie (exploitation minière, mauvaise gestion des terres de nomadisme…).

Lire la suite

« Tout est joué pour les 20 prochaines années, mais il faut agir maintenant! »

Propos recueillis par Yves Leers

jouzelJean Jouzel, glaciologue et paléo-climatologue, vice-président du Giec1 de 2002 à 2015 et du Conseil stratégique de la recherche

Le 28/11/2015, initialement publié dans le magazine Préventique

Jean Jouzel est un des climatologues français qui paye le plus de sa personne, toujours là pour sonner le tocsin. Il n’est pas vraiment optimiste sur l’issue des négociations climatiques, même s’il pense qu’il y aura bien un accord mondial en décembre à Paris entre les 195 pays de la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (UNFCCC), désormais tous impliqués.

Q : L’accord de Paris sera-t-il d’un niveau suffisant pour que la hausse des températures soit plafonnée à 2 degrés d’ici à 2100?
Tout indique que l’accord issu de la COP de Paris ne sera pas assez ambitieux pour contenir le réchauffement dans la limite des 2 degrés. Lire la suite

Les îles, laboratoires d’adaptation

Par Dominique Martin Ferrari

Coconut palm (Cocos nucifera) blowing during hurricane

Après des efforts d’atténuation, les îles deviennent des laboratoires de l’adaptation.

Le 30 octobre dernier, l’Agence française de développement (AFD) et les Comptes économiques rapides de l’Outre Mer (CEROM), consacraient une journée aux « enjeux climatiques et énergétiques dans les Outre-mer et les Petits États Insulaires ». L’occasion de préciser que s’adapter ce n’est pas seulement aligner des technologies conçues pour résister.

Il faudra que les choix soient acceptables par la société, économiquement viables, capables de s’adapter à des situations changeantes et à une réalité que nous sommes dans l’impossibilité de décrire aujourd’hui. Trois exemples développés sur trois territoires ont été mis en avant au cours des débats. Trois stratégies évoquées par Yves-Michel Daunar, directeur d’une agence des 50 pas géométriques de la Martinique, Gaëtan Siew, architecte, Président du State Land Development Company à l’Ile Maurice et Raphaël Billé, chef du projet RESCUE au Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS, Nouméa). Trois stratégies financées différemment. Lire la suite

COP 21: l’accord franco-chinois

Le 9 novembre, initialement paru le 2 novembre sur le site du Journal de l’environnement

franco-chinois

Par Valéry Laramée de Tannenberg

Les deux pays rappellent leur attachement à la conclusion d’un accord «ambitieux et juridiquement contraignant, fondé sur l’équité.»

François Hollande ne rentre pas bredouille de son voyage en Chine. Ce lundi 2 novembre, l’Elysée a dévoilé le texte de l’accord franco-chinois, conclu 4 semaines avant l’ouverture du sommet climatique de Paris. Lire la suite

Agriculture, la grande oubliée du climat

Le 30/09/2015

desertif

Par Dominique Martin Ferrari

Jusqu’en 2011, la complexité du dossier agriculture a échappé à l’agenda des négociations, de l’adaptation ou de l’atténuation. Rencontre avec Patrick Caron à l’occasion des journées désertif’action qui se sont déroulées du 10 au 13 juin derniers à Montpellier.

Docteur vétérinaire et géographe de formation, Patrick Caron est directeur général délégué à la recherche et à la stratégie du Cirad, depuis 2010. Il participe à la réflexion qui s’est engagée sur l’intégration de l’agriculture dans la question climatique, que ce soit en termes d’atténuation ou d’adaptation.

pcaron

Tout n’est pas CO2.

Les émissions des autres GES, tous bilans confondus représentent ¼ des émissions anthropiques (15% de la population mondiale émettent 11% du méthane et 18% du protoxyde d’azote). Introduire l’agriculture dans le débat climat, c’est certes reconnaître le droit des sols à être réhabilités et rémunérés pour le stockage de carbone, mais c’est aussi prendre en compte les émissions de protoxyde d’azote émis par les territoires irrigués.  Lire la suite

OUR COMMON FUTUR UNDER CLIMATE CHANGE

par Dominique Martin Ferrari

(article initialement paru sur le site de Mediapeps)

Le 16/07/2015

Une superbe conférence scientifique sur le climat à l’UNESCO entre le 8 et le 12 Juillet derniers. 2000 scientifiques venus de 97 pays ont tenu le rôle qu’ils veulent jouer auprès des gouvernements avant la COP 21 : les persuader que le seuil des 2° ne doit pas être franchi et faire des propositions en ce sens. Un bel exercice pour la moitié d’entre eux qui n’y croient plus, et même si le texte final de la déclaration parle encore de « de deux chances sur trois de contenir le réchauffement à 2°C » !

« Nous avons changé d’époque. Nous ne sommes plus dans une phase d’alerte la communauté scientifique veut marquer son engagement pour des solutions », a déclaré le climatologue Hervé Le Treut cheville ouvrière de ce rassemblement.

Lire la suite

Climat : l’appel solennel de 2000 scientifiques

par Olivier Nouaillas

 Le 10/07/2015 paru sur le site de La Vie

Réunis au siège de l’Unesco pendant une semaine, 2000 scientifiques de 97 pays ont lancé un vigoureux appel aux dirigeants du monde pour parvenir à un accord lors de la conférence climat prévu à Paris en décembre 2015. Ils estiment qu’il y a « deux chances sur trois de pouvoir contenir le réchauffement à 2°C », mais au prix de considérables changements.

« Nous avons changé d’époque. Nous ne sommes plus dans une phase purement d’alerte mais à travers cette conférence à l’Unesco la communauté scientifique a voulu marquer son engagement vers des solutions », résumait Hervé le Treut, climatalogue français et président du comité d’organisation de cette conférence hors norme.

Lire la suite