COP 21: l’accord franco-chinois

Le 9 novembre, initialement paru le 2 novembre sur le site du Journal de l’environnement

franco-chinois

Par Valéry Laramée de Tannenberg

Les deux pays rappellent leur attachement à la conclusion d’un accord «ambitieux et juridiquement contraignant, fondé sur l’équité.»

François Hollande ne rentre pas bredouille de son voyage en Chine. Ce lundi 2 novembre, l’Elysée a dévoilé le texte de l’accord franco-chinois, conclu 4 semaines avant l’ouverture du sommet climatique de Paris. Lire la suite

Un week-end de mobilisation pour le climat

Le 27/09/15

 

arrivee tour velos bisArrivée du Tour Place de la République

par Carine Mayo

 

Alors que les chefs d’État se réunissent aujourd’hui à New York pour discuter de la COP21, à Paris, Grenoble, Montpellier, Rennes, et dans de nombreuses autres villes de l’Hexagone, se tiennent des manifestations festives pour sensibiliser les citoyens aux enjeux climatiques. Zoom sur l’événement parisien Alternatiba.

Ils sont arrivés hier sous le soleil à Paris. Se relayant depuis le 5 juin sur les routes de France, les cyclistes du Tour Alternatiba, rejoints par des centaines de sympathisants à vélo, ont fait une entrée remarquée place de la République à Paris.

Lire la suite

Impact du changement climatique sur les écosystèmes
 et les services écosystémiques

Par Sandra Lavorel, directrice de recherche au Laboratoire d’Ecologie Alpine (LECA), CNRS UMR 5553, Grenoble

Le 16/09/2015

Les services écosystémiques sont les bénéfices que les humains tirent de la biodiversité et du fonctionnement des écosystèmes (Daily et al. 1997). Comme tels, ils constituent un lien direct entre les modifications de la biosphère – notamment en réponse au changement climatique mondial – et la société. Dans certaines régions, la perspective du réchauffement climatique a été bien accueillie parce qu’elle augure la production de nouvelles cultures parmi lesquelles des céréales ou des vignes de haute valeur marchande, ou une augmentation de la production de certaines essences forestières, ou encore des conditions climatiques plus favorables pour le tourisme. Cependant, de tels changements positifs et les opportunités qui y sont associées ne semblent pas la règle.

Lire la suite

Les îles face aux changements climatiques -10h pour l’Outremer

par Jérémi Michaux

Le 16/09/2015

Virginie Duvat, géographe au Laboratoire Littoral Environnement et Sociétés (LIENSs) de la Rochelle. Les îles ont connu au cours des dernières décennies, des changements environnementaux extrêmement rapides liés aux changements climatiques mais aussi au développement rapide des activités humaines. Quelles adaptations pour ces communautés insulaires ?

 

Les scientifiques africains seront-ils enfin soutenus ?

Par Houmi Ahamed-Mikidache

Le 02/08/15, paru sur le site nigérian Climate Reporters

La conférence scientifique à l'Unesco à Paris

La conférence scientifique à l’Unesco à Paris

Au début du mois de juillet, plus de 2000 scientifiques se sont réunis à Paris à l’Unesco. A l’approche de la Conférence de l’ONU sur le Climat, prévue en fin d’année, il était nécessaire pour ces scientifiques d’exposer à nouveau leurs travaux, mais aussi d’apporter des solutions, sur l’adaptation, l’atténuation, le financement, le transfert des technologies, mais aussi le renforcement des capacités. Cette conférence a vu la présence de quelques scientifiques africains. Des scientifiques, dans l’anonymat et des scientifiques mis en valeur par l’organisation. Mais des scientifiques compétents. Dans le domaine de la météorologie, le développement durable, les énergies renouvelables, la foresterie… Mais pourquoi y a-t-il si peu d’Africains dans ce type de conférence ?

Lire la suite

OUR COMMON FUTUR UNDER CLIMATE CHANGE

par Dominique Martin Ferrari

(article initialement paru sur le site de Mediapeps)

Le 16/07/2015

Une superbe conférence scientifique sur le climat à l’UNESCO entre le 8 et le 12 Juillet derniers. 2000 scientifiques venus de 97 pays ont tenu le rôle qu’ils veulent jouer auprès des gouvernements avant la COP 21 : les persuader que le seuil des 2° ne doit pas être franchi et faire des propositions en ce sens. Un bel exercice pour la moitié d’entre eux qui n’y croient plus, et même si le texte final de la déclaration parle encore de « de deux chances sur trois de contenir le réchauffement à 2°C » !

« Nous avons changé d’époque. Nous ne sommes plus dans une phase d’alerte la communauté scientifique veut marquer son engagement pour des solutions », a déclaré le climatologue Hervé Le Treut cheville ouvrière de ce rassemblement.

Lire la suite

Climat : l’appel solennel de 2000 scientifiques

par Olivier Nouaillas

 Le 10/07/2015 paru sur le site de La Vie

Réunis au siège de l’Unesco pendant une semaine, 2000 scientifiques de 97 pays ont lancé un vigoureux appel aux dirigeants du monde pour parvenir à un accord lors de la conférence climat prévu à Paris en décembre 2015. Ils estiment qu’il y a « deux chances sur trois de pouvoir contenir le réchauffement à 2°C », mais au prix de considérables changements.

« Nous avons changé d’époque. Nous ne sommes plus dans une phase purement d’alerte mais à travers cette conférence à l’Unesco la communauté scientifique a voulu marquer son engagement vers des solutions », résumait Hervé le Treut, climatalogue français et président du comité d’organisation de cette conférence hors norme.

Lire la suite

L’Algérie plaide pour un lien entre la désertification et le changement climatique

par M’hamed Rebah

(Article paru dans le journal algérien Reporters)

Le 10/07/15

La cause de la lutte contre la désertification et la sécheresse, parent pauvre des Conventions internationales adoptées sous l’égide des Nations unies, a été plaidée par Noureddine Yassaa, directeur du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER) qui a exposé à la conférence sur le changement climatique de l’ONU à Bonn (1-10 juin 2015) la problématique du lien entre la désertification et les changements climatiques.
C’est la situation dramatique vécue par les populations des régions privées d’eau et de pâturages qui a conduit à la reconnaissance au plan mondial, de la désertification comme problème global d’environnement.

Lire la suite

Les climatologues jugent médiocres les engagements des États pour la COP 21

par Valéry Laramée de Tannenberg

(article paru initialement sur le site du Journal de l’environnement)

Le 09/07/2015

Les climatologues ont pointé du doigt la faiblesse des promesses (INDC) faites par les États en amont du sommet de Paris sur climat. Ces dernières ne représentent que 15 à 20% de l’effort nécessaire pour limiter le réchauffement climatique à 2°C.

Ce mercredi 8 juillet, à Paris, au cours du colloque Our Common Future, plusieurs climatologues ont tenté d’évaluer le bénéfice climatique des 18 premières INDC. Non sans difficulté.

« Par nature, les INDC sont difficilement comparables entre elles, reconnaît Navroz Dubash, chercheur au centre de recherche politique, un think tank indien. Leur champ d’application varie considérablement d’un pays à l’autre; certaines incluent l’adaptation, la technologie, les financements, d’autres pas; on ne sait non plus quel est leur statut juridique. »

55 % des émissions

Michel Den Elzen s’est pourtant pris au jeu. L’analyste de l’agence d’évaluation environnementale des Pays-Bas (PBL) a évalué les effets, sur les émissions de gaz à effet de serre (GES), des 18 INDC déjà publiées. Lire la suite

Bonn: avant l’heure, c’est pas l’heure

par Valéry Laramée de Tannenberg

(article initialement publié par le Journal de l’environnement)

Le 18/06/15

Rarement les discussions climatiques de Bonn ont donné d’aussi faibles résultats.

C’est avec la tête des mauvais jours que négociateurs et observateurs ont quitté Bonn, jeudi 11 juin, à l’issue des deux semaines de négociations climatiques. Deux semaines qui ne se sont pas révélées aussi productives que prévu.

L’un des principaux enjeux de cette conférence était l’allègement du texte qui doit servir de base à l’accord de Paris. En décembre dernier, à l’issue de la conférence de Lima, les diplomates avaient accouché d’un opus comptant 103 articles s’étalant sur 43 pages. Quelques semaines plus tard, les mêmes experts avaient allongé la sauce, à Genève. Leur version affichait le même nombre d’articles, mais sur… 86 pages (dans sa version anglaise).
A Bonn, le processus de réduction a débuté, mais pas assez rapidement au goût de la plupart des observateurs. Le texte publié jeudi soir par l’ONU ne fait plus que… Lire la suite